AJ+: le nouveau média spécialiste des « fake news » et du racisme contre les Maghrébins

1- L’origine du média AJ+

Il a été créé en 2014 par le groupe Qatari Aljazeera qui souhaitait investir les réseaux sociaux dans le domaine de l’information. L’objectif étant de traiter sous des formats de courtes vidéos des événements qui font le buzz sur la toile.

AJ+ est divisé en quatre entités autonomes selon la langue de diffusion : en anglais, en espagnol, en arabe et en français.

Nous nous intéresserons ici à l’entité française qui se caractérise depuis plusieurs années par un nombre très important de « fake news » visant exclusivement les Maghrébins et les Blancs Occidentaux, en les présentant sous un aspect dégradant ; en opposition à d’autres catégories d’individus, toujours montrées comme naturellement saines et gentils car de fait victimes des premiers. Ces individus sont les LGBT (communauté gay), les Noirs (américains ou subsahariens) et les féministes extrémistes (celles qui pour défendre les femmes n’hésitent pas à les opposer aux hommes avec haine et hystérie).

Ce média est dirigé par une femme d’origine Maghrébine, Yasmina Bennani, dont nous vous présenterons les contradictions dans cet article ; cette dernière ayant déjà été épinglée pour des propos violemment racistes envers le peuple Marocain sur Twitter.

2- AJ+ spécialiste des fake news

A chaque fait divers qui survient au Maghreb et qui pourraient laisser croire à un quelconque racisme, homophobie ou misogynie des Maghrébins, AJ+ saute sur l’occasion pour faire le buzz et réaliser dès le lendemain des vidéos virales à sens unique sans jamais vérifier les sources.

Lorsque la fake news est constatée AJ+ ne juge pas utile de faire des vidéos rectificatives ou de s’excuser, comme beaucoup d’Internaute lui suggèrent sur les réseaux sociaux.

Parmi les exemples récents de désinformation que le média Qatari a produit contre les Maghrébins nous pouvons citer :

  • L’affaire Miss Algérie 2019 : lors son élection, la lauréate Khadija Benhamou originaire de la ville d’Adrar, n’a pas fait l’unanimité auprès de certains Algériens. Ces derniers lui préférant certaines de ses dauphines, d’autres la soutenant. AJ+ a profité de l’occasion pour faire une vidéo dénonçant le racisme dont aurait été victime Khadija Benhamou à cause de sa couleur de peau qui serait, selon eux, Noire.

Il s’avère que Miss Algérie 2019 n’est pas du tout Noire, mais mâte de peau comme beaucoup de Maghrébins et notamment ceux de sa région natale d’Adrar. Pire encore, la principale intéressée a démenti dans plusieurs interview avoir été victime de racisme (https://www.youtube.com/watch?v=UN7d8UZd03c) et a assuré que les critiques de certains de ses compatriotes étaient uniquement fondées sur leurs préférences pour d’autres candidates.

AJ+ n’a pas jugé utile de faire son mea culpa pour cette fake news.

  • Meurtre d’un étudiant algérien dans sa résidence universitaire : en début d’année 2019 un crime à caractère crapuleux a eu lieu en Algérie ; un étudiant a été retrouvé dans sa chambre assassiné suite à une agression au couteau. Deux jours après les faits et alors que l’enquête de police venait à peine de commencer, AJ+ réalise une vidéo pour affirmer que la victime était homosexuelle et que le mobile du crime était celui-ci.

Le média Qatari en profitait pour signaler la haine anti LGBT du peuple Algérien. Après enquête, il s’est avéré que la victime n’était pas homosexuelle, que l’ensemble de ses proches l’affirmait et donc que le mobile de l’attaque était uniquement d’ordre crapuleux. Là encore pas de mea culpa de la part d’AJ+.

  • Esclavage et racisme en Libye : régulièrement, lorsque l’inspiration leur manque, AJ+ montre des vidéos de sévices subis par des subsahariens en Libye. Ces faits existent et ils sont inadmissibles. Néanmoins AJ+ oublie volontairement de diffuser la mise en esclavage de 200 travailleurs Marocains en Libye, leur mauvais traitement et les humiliations que ces derniers ont subi. Se sont les médias Marocains qui ont pu mettre à jour ces faits, ce qui a poussé les autorités Marocaines à négocier avec les ravisseurs pour pouvoir obtenir leur libération.

AJ+ souhaite présenter ces exactions comme uniquement tournés vers les Subsahariens donc racistes alors qu’en réalité elles sont l’œuvre de mafias organisées qui kidnappe les étrangers (dont des Maghrébins) pour s’enrichir en demandant des rançons à aux familles. A noter qu’AJ+ n’a réalisé aucune vidéo sur les massacres subis par la population Libyenne lors de l’intervention de l’Otan en 2011 et dont le Qatar fut un membre actif en bombardant ce pays. Car c’est suite à ces bombardements que le chaos est apparu en Libye.

  • Racisme anti-blanc d’AJ+ : En plus des Maghrébins AJ+ réalise constamment des vidéos sur le racisme des Blancs Occidentaux, présentaient exclusivement comme méchants, racistes, homophobes… la dernière vidéo en date est hallucinante : AJ+ a jugé utile d’en faire une vidéo sur une femme Blanche américaine se faisant agresser verbalement par un homme Noir et qui par peur appelle la police. Une action de bon sens me direz-vous ; et bien non, il s’agit selon le média d’un acte raciste, cette femme étant qualifiée de « femme blanche raciste ».

3- Les incohérences d’AJ+

Le média AJ+ France, dirigé par la dénommée Yasmina Bennani, a pour maison mère et donc employeur le Qatar. Lorsque nous voyons la ligne éditoriale de ce média (antiracisme, défense des LGBT, féminisme agressif…) il est étonnant que  celui-ci n’ait fait aucune vidéo  sur l’esclavage pratiqué par le Qatar contre les ouvriers Asiatiques de son pays et qui vivent dans des conditions inhumaines.

Ni des vidéos dénonçant le sexisme des dirigeants Qataris qui interdisent à leurs citoyennes d’épouser d’hommes n’ayant pas la nationalité Qatari. Ou encore leur appelle au boycott de l’eurovision en Israël car ce pays serait anti-LGBT sans évoquer le boycott de la prochaine Coupe du Monde au Qatar en 2022 suite à la mort de plusieurs ouvriers Asiatiques travaillant sur les chantiers des stades dans des conditions atroces.

Nous constatons donc que les grands principes moraux de Yasmina Bennani et de ses équipes d’AJ+ s’arrêtent lorsque ils touchent leur employeur et donc leur porte-monnaie.

Ces incohérences concernent aussi le traitement du racisme lorsque ce dernier n’est pas réalisé par des Maghrébins ou des Occidentaux. L’exemple d’un récent fait divers qui s’est déroulé en Algérie : le meurtre d’un étudiant Subsahariens par des voleurs qui souhaitaient lui dérober ses affaires ; ce crime crapuleux a comme d’habitude été qualifié de raciste par Aj+. Bizarrement lorsque un étudiant Marocain fut assassiné au Sénégal et que la diaspora marocaine a manifesté pour y dénoncer le racisme dans le pays, aucune vidéo n’a été réalisée par AJ+ bien que l’affaire fut retentissante.

Pareil pour le racisme structurel que subissent les Berbères au Nord Mali depuis plusieurs décennies par les autorités maliennes : aucune réaction de la part du média, sans doute que certains types de racisme sont plus acceptables pour eux.

 

4- Qui est Yasmina Bennani, la responsable d’AJ+ France

D’origine marocaine, le clan Bennani est très connu dans le royaume Chérifien notamment dans la région de Fès. L’origine de ce clan vient d’immigrés Andalous de confession juives qui ont fui les persécutions dues à la Reconquista et y ont été accueilli par les autochtones de la région qui sont les Maghrébins Berbères.

L’idéologie de la rédaction d’AJ+ est donc clairement raciste contre les Maghrébins et les Blancs ; concernant Yasmine Bennani, son racisme (haine de soi) envers les Maghrébins est également à conjuguer avec sa haine des Blancs comme le prouve son Tweet ci-dessus lors de la dernière coupe du monde :

Pour les gens de son idéologie, partisan de la haine de soi, le monde se divise en deux catégorie : les gentils victimes d’un côté (les LGBT, les Noirs, les féministes) et les méchants dominants de l’autre (les Occidentaux et les Maghrébins).

Face à cette haine sans fondement, il est nécessaire aux Maghrébins d’apprendre leur glorieuse histoire et d’aimer leur culture ; cela est nécessaire pour tous les peuples du monde car ce n’est pas en haïssant les siens que l’on bâti un futur solide.

Répondre:

Your email address will not be published.

Site Footer