Le gauche n’est pas notre allié

Dans les sociétés occidentales dans lesquelles vivent beaucoup de Maghrébins, un grand nombre d’entre eux adhèrent aux idées des partis de gauches ainsi qu’aux revendications communautaires réclamant toujours plus de reconnaissance en se victimisant.

Les partis de gauches ont su les séduire et surtout les berner car ils se sont montrés ouvert à l’immigration incontrôlées en France et en Europe au détriment de leur propre nation ; ils leur ont fait croire que la culture des nouveaux arrivants devaient être mises au même stade que celle des autochtones. Pire encore, l’idéologie de gauche a dragué notre communauté non pas par amour pour elle mais uniquement pour gagner des voix.

Actuellement nous constatons l’émergence de personnalités Maghrébines occupant des positions importantes au sein de l’extrême gauche ou de la gauche mais aussi en tant que responsables associatifs invités sur les plateaux TV pour représenter non pas leur peuple mais la banlieue (comprendre par là les Maghrébins et les Subsahariens contre les méchants Français de souche « racistes » et coupables de tout ou presque).

Nous verrons dans cet article de façon concise et claire pourquoi l’idéologie de gauche se situe à l’opposé de nos valeurs traditionnelles Maghrébines et qu’en tant que citoyen de ces pays Occidentaux nos intérêts se trouvent en dehors de ces partis.

1- Le gauchisme : une idéologie mondialiste mortifère

Pour les gens de gauche, « le nationalisme c’est la guerre », l’amour et la défense de son peuple c’est le repli sur soi, le patriotisme c’est la haine… Toute action visant à protéger et aimer les siens avant les autres est considéré comme néfaste pour eux.

Ces derniers se drapent d’une certaine vertu pour expliquer que les frontières entre les peuples doivent tomber et que l’identité d’un individu doit être multiple. Le métissage généralisé est selon leur idéologie le graal ultime.

Or de tels discours sont contraire à la nature de l’Homme qui depuis la nuit des temps cherche à protéger les siens et à perpétuer sa culture et ses traditions à travers sa descendance. Ne pas vouloir protéger avant tout sa nation et sa culture c’est ne pas l’aimer car celle-ci ne sera pas protégée face aux autres peuples. Elle sera donc vouée à disparaître tôt ou tard.

Vouloir un conjoint de la même origine fait également parti de cette volonté de protéger une culture et un peuple que l’on aime et que l’on souhaite faire perdurer à travers nos enfants, dans un monde divers et non monocolore et uniforme. L’endogamie est une pratique naturelle dont seuls les mondialistes hostiles aux frontières et les gauchistes souhaitent abattre par pur dogmatisme et haine de soi.

L’exemple récent le plus marquant est le débat entre Yassine Belatar et Eric Zemmour sur le thème : « qu’est-ce qu’être français ». L’humoriste Maghrébin a osé répondre qu’il était « Afro-Européen » et « autant Camerounais, Congolais que Allemand ou Français ou Marocain ». Cette réponse théorique et dogmatique est absolument impossible à appliquer dans la réalité car illogique. Pour preuve, si Yassine Belatar se rend demain au Cameroun et annonce aux gens qu’il est leur compatriote comment pensez-vous que ces derniers vont réagir ?

Nos valeurs ancestrales Maghrébines prônent la défense de la famille, du clan, du pays ainsi que la préservation de notre culture et de nos traditions. Ces enseignements ne sont pas spécifiques qu’aux Maghrébins : ils sont innés chez tous les être humains. Pour nous le patriotisme est l’amour de la patrie, le nationalisme est l’amour de la nation et le populisme est l’amour du peuple.

L’Islam nous dit clairement que les différentes langues qui existent ainsi que les différentes couleurs des êtres humains sont un signe de la puissance et de la beauté divine. L’Islam reconnaît également qu’il existe différents peuples sur terre. Vouloir préserver cette belle diversité n’est absolument pas du racisme comme les gauchistes souhaiteraient nous le faire croire, mais c’est une ouverture d’esprit et un amour pour l’humanité diverses et variées.

2- Le gauchisme : une idéologie totalement contraire à nos valeurs

D’un point de vue sociétale, les partis de gauche se disent progressistes ; ce terme noble a été depuis longtemps détourné de son sens premier. Aujourd’hui il désigne le fait d’être favorable au mariage pour tous, aux lobbies LGBT, à la non répression sévère des actes de délinquances et d’homicides (au nom des droits de l’homme), à l’abrogation de la peine de mort même pour les crimes les plus odieux comme la pédophilie.

Cette idéologie voue aussi une hostilité totale à la religion (quelle soit catholique ou musulmane). Toutes lois basées sur des principes religieux et moraux sont à bannir. Seuls les Hommes sont aptes à faire les lois.

Ensuite, les idéologies de gauche prônent d’un point de vue des valeurs le pire des individualismes qui soit : l’Homme à tous les droits, il se les octroie lui-même et n’a que peu de devoirs notamment collectifs. Un exemple simple, la sexualisation à outrance de la société au nom de la liberté de l’individu s’exprime à travers les publicités, le cinéma, la pornographie accessible à tout le monde… et peu importe les dégâts que cela engendre sur la société.

Les personnalités Maghrébines revendiquant leur islamité et leurs idées de gauche se retrouvent face à une contradiction manifeste pour aborder ces questions de société. En effet, comment en tant que musulman nous pouvons défendre des choses totalement contraire à notre foi au nom du progressisme ou de la modernité ?

Enfin, le gauchisme étant hostile à la défense de la nation et de son peuple, prône la haine de soi. Un exemple simple lorsqu’il s’agit d’histoire, ils sont les premiers à pointer du doigt les erreurs du passé, à défendre la repentance perpétuelle, à légiférer sur des génocides et autres crimes contre l’humanité que leurs propres ancêtres auraient commis. Comment éduquer nos enfants dans un tel contexte et comment leur faire aimer leur pays si nous le dénigrons.

L’enseignement de l’histoire sert à glorifier les grandes pages de l’histoire d’un peuple pour que se dernier en soit fier et l’aime. Lorsqu’il l’aimera il pourra le défendre corps et âme.

Les personnalités Maghrébines que nous évoquions en début d’article vont toujours aborder ces questions en se victimisant pour réclamer un peu de respect ou de repentance de la part des Occidentaux. Or en tant que musulman nous considérons d’une part que la faute commise par un homme ne fait pas de son fils un responsable. D’autre part il ne sied pas à un Musulman ou un Catholique ou même un athée ayant de l’honneur de pleurnicher pour réclamer un droit ou de se réjouir d’être une victime. Seul un partisan de ce gauchisme ambiant peu s’en réjouir.

3- Conclusion

En tant que Maghrébins de confession musulmane nous sommes, en Occident, beaucoup plus proche d’un parti nationaliste catholique prônant le retour à une société traditionnelle basée sur le christianisme comme religion dominante et à la protection de ses frontières que des partis dits de gauche. Malheureusement actuellement ces partis catholiques n’existent pas ou n’ont que très peu de poids.

Si un catholique Français est hostile à l’immigration de masse dans son pays cela ne veut pas forcément dire qu’il nous est hostile. Il défend l’homogénéité de son peuple sur son territoire. Nous le faisons également au sein de nos familles et de nos pays d’origine alors pourquoi le leur reprocher.

L’exemple des grandes manifestations contre le mariage pour tous illustrent bien ce rapprochement idéologique. D’abord initiées par des Français de confession catholique, ils ont été rejoints par bon nombre de familles musulmanes. Un des porte parole de cette marche est d’ailleurs de confession musulmane.

Si vous souhaitez offrir des principes et des valeurs à vos enfants en vivant en Occident alors préservez les des idéologies gauchistes qui les pousseront à la haine de soi au profit de l’amour des autres et à l’hostilité envers la religion et les traditions au profit du « progressisme ».

 

 

 

Répondre:

Your email address will not be published.

Site Footer