L’importance de connaître l’origine de son peuple et de le préserver : l’exemple Tunisien

Ce graphique montre les résultats génétiques effectués dans le village Tunisien de Takrouna, situé sur les côtes méditérranéennes au sud de la célèbre ville de Hammamete.

Il révèle que la population est éthniquement à 100% Berbère avec la présence de deux génotypes Amazigh : 95% pour le E-M81 et 5% pour le E-M78.

Malgré que la langue Berbère a pratiquement disparu de Tunisie, nous savions par l’histoire et l’anthropologie que ce pays était Berbère.

Toutefois, ce qui est étonnant c’est de constater qu’à travers des millénaires et des pouvoirs politiques venant parfois de l’extérieur (Phéniciens, Romains, Arabes, Français), notre peuple a toujours attaché une importance primordiale à ne pas se métisser afin préserver son patrimoine culturel.

Fait encore plus étonnant c’est que Takrouna est située près de la mer, donc des lieux d’arrivées des étrangers.

Nous savons aujourd’hui qui nous sommes en tant que peuple et nous profitons de notre culture Maghrébine, de notre cuisine, de nos traditions spécifiques et ainsi de suite car nos ancêtres ont pu préserver ce patrimoine précieux en restant endogame.

Aimer son peuple et vouloir le préserver c’est faire preuve d’amour à l’humanité toute entière en voulant préserver sa diversité. Car le monde est beau en étant divers, varié et coloré de plusieurs peuples différents et non d’un seul et unique peuple monocolore de métisses comme veulent nous faire croire les médias.

Quand un peuple n’attache aucun intérêt à son origine particulière qui lui a été donné par ses ancêtres, il n’a pas le droit de se plaindre de la perte de son existence terrestre.

Des études génétiques similaires ont été réalisé dans tout le Maghreb et les résultats sont saisissants : en moyenne plus de 80% des personnes sont de pures Berbères authoctones.

Hannibal le Tunisien et son Empire de Carthage qui régnera des siècles sur le Maghreb et l’Europe sont Amazigh.

Tout comme Tariq U Zyad et les conquérants musulmans de l’Europe.

Tout comme avant eux les Royaumes Numides et Maures.

Répondre:

Your email address will not be published.

Site Footer