Se définir comme Maghrébins et non comme banlieusards

1- Une jeunesse Maghrébine ne connaissant pas son identité

En tant qu’individu nous devons avoir une identité claire et nous définir à travers celle-ci.

Cette identité permet de savoir qui l’on est et où l’on va. Chose essentielle pour chaque être humain. Elle se base sur nos origines, notre langue, notre culture… et déteint sur notre comportement et notre savoir vivre.

Nous constatons aujourd’hui, qu’au sein de notre communauté et notamment chez les jeunes de la diaspora, un déracinement culturel total.

En effet, des jeunes garçons s’habillant en jeans troués ou arborant des teintures aux cheveux. D’autres en jogging H24 et au comportement de racailles. Des filles dénudées aux yeux de tous. Des mariages devenus de véritables boîtes de nuit où la pudeur a disparu.

Pourquoi en est ton arrivé là ?

Car nos jeunes ne connaissent plus leur identité Maghrébine avec tout ce que cela implique d’un point de vue historique, culturel ou social. À la place, ils ont une identité nouvelle qui est hybride, metissée et surtout désastreuse : celle de la banlieue.

 

2- L’importance de rejeter l’identité banlieusarde

Que l’on se comprenne. Nous pouvons être fier d’avoir grandi dans une cité de banlieue ou d’y venir et d’avoir réussi.

Ce que nous condamnons ici, c’est le fait de faire passer son appartenance à son quartier avant son appartenance au Maghreb.

En effet, cette culture banlieusarde se base sur des piliers néfastes tels que le rap et son apologie de la débauche, le gauchisme, l’inversion des valeurs…

Or en tant que Maghrébin notre culture nous pousse à défendre le bien, le respect des autres, l’honneur, la pudeur… et à detester tout ce qui est laid et obscène.

Une civilisation est en déclain lorsque son langage se détériore. Or cette fausse culture banlieusarde a commencé par travestir le langage. De plus, une civilisation se meurt lorsque ses valeurs morales disparaissent.

Notre identité Maghrébine nous amène donc à déféndre tout le contraire de la grossierté. Nous devons chercher à protéger notre communauté et notamment son image. Nous nous distinguons de part notre histoire et notre culture. Nous refusons cette idéologie dominante qui prône un mondialisme et un métissage généralisé des peuples.

Avoir des frontières culturelles c’est vouloir d’un monde divers et donc vivre en harmonie avec les autres. Or le mondialisme, lui cherche à détruire les peuples, leurs cultures et leurs traditions en rendant les hommes tous identiques. C’est ça le vrai racisme.

 

3- Pourquoi se définir comme Maghrébin

Le fait que certains influenceurs Maghrébins, sur les plateaux TV, ne parlent qu’au nom de la banlieue est une démarche suicidaire pour notre communauté.

Notre intérêt est de résoudre des problématiques spécifiques qui concernent les Maghrébins. C’est exactement ce que font les autres communautés avec les leurs.

Se définir comme Maghrébin nous permet de perpétuer notre culture, de la transmettre à nos enfants et donc de ne pas disparaître.

Cela permet aussi de s’entraider face à des défis qui ne touchent que notre communauté.

Il s’agit juste d’une attitude naturelle que nos ancêtres ont toujours adoptés. Et chaque peuple sur Terre le fait. Cela n’empêche en rien de rester ouvert sur le monde bien au contraire.

Pour arriver à cela il est impératif de prendre conscience de qui nous sommes et d’aimer inconditionnellement notre nation, notre peuple et nos racines.

Le fait de laisser à notre postérité l’image d’un peuple Maghrébin fort, créatif et libre est un devoir pour notre génération. Nos ancêtres nous ont laissé cette image en fondant de grands Empires, en dominant leurs adversaires et en dévelopant l’art, la science et la médecine. Nous sommes, grâce à leur sacrifice et leur génie, issu d’un grand peuple.

Donnons à nos enfants ce même honneur.

 

Répondre:

Your email address will not be published.

Site Footer